Si on se lasse de notre chat/chien, on l’abandonnera !…

DSC_2096

Samedi dernier j’étais invité à un anniversaire. La soirée bien entamée et la nuit tombée, une voiture s’arrête sur la route en bas de la maison, puis repart … Quelques minutes après, des petits cris interpellent certains invités qui se sont approché par curiosité … Les propriétaires de ce véhicule venaient d‘abandonner 4 chatons d’un mois maximum sur le bord de la route ! Espérant certainement que la voiture suivante passe sans les voir et abrège leur courte existence ! Bien-sûr ils se sont retrouvé dans la maison, au chaud avec une quinzaine de personnes à leurs petits soins. Ils étaient affamés, pas sevrés et complètement désorientés (comme n’importe quel petit être sans défense éloigné de la protection de parentale).

J’ai eu envie de pousser mon petit coup de gueule ici parce que franchement je ne comprendrais jamais cette démarche qui consiste à acquérir un animal (notamment une femelle) et de ne pas assumer le fait de la stériliser si on ne souhaite pas se retrouver avec une flopée de chatons ou de chiots. Dans ce cas là, si le propriétaire n’a pas été assez malin pour agir en amont, lorsque la portée voit le jour il ne reste plus qu’à assumer. C’est-à-dire attendre que tout ce petit monde soit sevré et ensuite trouver des personnes prêtes à les accueillir et à leur donner tout l’amour qu’ils méritent.

DSC_2136

Cela me met d’autant plus en colère puisque nous avons eu une portée surprise de notre Minette nationale au mois de mai. Déjà Minette a débarqué chez nous en Aout 2014, se tapant joyeusement l’incruste tous les jours, jusqu’à ce qu’on comprenne qu’elle ne partirait plus et que nous prenions en charge sa ration de croquettes quotidiennes. Dans ces conditions, notre souhait n’était pas vraiment d’accueillir toute sa descendance

Et puis elle nous a pris de vitesse … Pris par des problèmes divers et varié, on a laissé passer trop de temps et cette croqueuse de matous s’est mise à grossir. Il n’a pas fallu longtemps pour comprendre qu’elle allait nous pondre une belle collection de chatons. Alors tant pis pour nous, on s’est dit qu’on trouverais bien des personnes à qui les donner.

DSC_2128

Finalement, elle est devenue la mère poule de 4 chatons. Bien-sûr, tout le monde nous disait qu’on aurait du mal à trouver des familles à qui les donner et on a commencer à craindre de devoir gérer une troupe entière de chats … Lorsque j’ai commencé à mettre les annonces avec de jolies photos, il a fallu une semaine pour caser tout le monde (sauf le mâle Oréo que j’ai voulu garder) (je sais je suis faible) (oui mais il est si doux et il a une tête de coquin). Et je ne parle pas de les caser à n’importe qui !!! Ils ont tous trouvé un foyer accueillant, chaleureux et qui les attendait avec impatience. Certains me donnent même régulièrement des nouvelles avec des photos ! Et je ne suis pas allé chercher bien loin pour poster mes annonce, je suis tout simplement allé sur Facebook. Vous savez le réseau social que tout le monde connait !!!

DSC_2252

Évidemment, avant de pouvoir les faire adopter il a fallu attendre près de 3 mois, et supporter les petites bêtises lorsqu’ils ont commencé à galoper hors de la niche. Malgré ça, il ne nous est jamais venu à l’idée de les balancer sur la route ou je ne sais où pour nous en débarrasser. Bien-sur quand on rentre du boulot, qu’on est fatigué et qu’on doit nettoyer la terrasse parce qu’ils n’ont pas encore compris le principe de la litière, on est loin de l’extase. Mais ils nous ont fait passé de bonne soirée de rigolade à les regarder découvrir l’univers autour d’eux, et des soirée pleines d’amour avec toute cette famille endormie autour de nous devant la télé…

DSC_2440

Bref tout ça pour dire que je trouve vraiment impardonnable ces abandons d’animaux … Qu’ils soient jeunes ou même adultes ! Ils ne méritent pas ça. Et si vous ne vous sentez pas capable d’assumer entièrement et sur le long terme l’adoption d’un animal alors, s’il-vous-plait, abstenez-vous !!!

Publicités

Ce que je ne fais PAS comme une blogueuse

**encore un article plein d’ironie et surement pas de critique

Ce que

Je traine sur la blogosphère depuis quelques années maintenant à travers plusieurs blogs et aujourd’hui 123 friVole. Dans la famille des blogs féminins, les blogueuses ont souvent pas mal de » points communs » dans leur routine, dans leur caractère, dans ce qu’elles aiment, … Et souvent je me rend compte que je ne coche pas toute les cases de ces « points communs ». Voici une petite liste.

 

– Je n’ai jamais acheté et essayé de produit MAC

– Je ne voue pas de culte à UNE marque de cosmétique/mode

– Les bougies chez moi sont plus souvent éteintes qu’allumées

– Lorsque je suis à table je pense plus à manger qu’à prendre en photo mon plat

– Je n’ai jamais commandé « la dernière palette de cette super marque » en pré-commande pour l’avoir avant tout le monde (les 3/4 du temps je ne suis même pas au courant qu’elle va sortir)

– Lorsque les soldes arrivent, je suis … comme d’hab, pas d’état second à déclarer chez moi

– Je n’ai pas de planification de mes prochains article pour les 6 mois à venir (même pas pour la semaine prochaine)

– Ma papeterie/stylos sont les vieux trucs que j’utilisais déjà au lycée (il y a donc un paquet d’années maintenant) et donc pas « troooop mignon »

– Je n’aime pas vraiment faire des selfies (et je n’ai pas de perche à selfie pour le moment)

– Pour moi, faire des visuels pour mon blog s’avère long et fastidieux … (certainement que je ne sais pas trop m’y prendre non plus)

– Du coup je n’ose pas me lancer dans un blog pro avec nom de domaine parce que je me dis qu’il sera dénué de visuel ou bien qu’il sera moche …

– Mes paires de chaussures par saison se limite à une paire plate, une paire à talon et une paire de baskets …

– Je n’ai qu’un seul sac à main ! (d’ailleurs il tire de plus en plus la tronche le pauvre …)

– Je n’ai jamais mis les pieds dans un Starbucks (ne me jetez pas de pierres SVP)

La liste n’est surement pas exhaustive mais c’est un petit aperçu. Bien-sûr, c’est pas une liste critique envers qui que ce soit. Heureusement, une blogueuse ne se résume à ces quelques points sinon on s’ennuierait vite dans cette blogosphère !

Pourquoi je n’ai pas les critères d’une blogueuse influente

16713078763_b0eaf891ed_o

** Article plein d’ironie et de second degré !

Quand je regarde les blogs vedettes de la planète internet, je remarque de grandes tendances (vous les connaissez certainement vous aussi) dans les articles, les style de vie, le profil des filles ou même les graphismes. Et je dois bien me rendre à l’évidence, je suis souvent loin de coller à ces « critères » de succès qui plaisent tant … Voici, une petite liste  des raisons pour lesquelles je ne pèserais jamais bien lourd dans la blogosphère.

https://i0.wp.com/media.giphy.com/media/KCQar1inf4TSw/giphy.gif

Avoir un sens du look au top

Même si j’adore m’habiller, acheter de nouveaux vêtement et suivre la mode, je ne suis pas le genre de personne à faire attention à mon look en permanence. Rien que pour aller travailler, souvent je ne fait pas vraiment d’efforts. En même temps, je porte une blouse toute la journée (et elle finis souvent tachée), je marche et soulève du poids souvent donc les chaussures les plus confortable remportent mon amour infini et sans compter les jours où je vais au bloc et où je me retrouve avec :

le bon vieux pyjama bleu + bonnet bleu + sabots bleu + masque bleu

Le top du total look  schtroumpfs !!! Alors sauf si la prochaine tendance mode est de ressembler aux personnages du dessin animé, je crois que je ne suis pas encore prête d’apparaitre comme modèle au niveau de la mode !

3048554599_7f6d90c2b8_o

Faire rêver avec mes make-up de dingo

Là aussi, j’aime bien me maquiller, tester des produits et en parler. Mais je crois qu’il vaut mieux que je m’arrête là. Je ne vois pas comment je pourrais montrer à quelqu’un comment reproduire mon make-up du jour alors que moi-même je suis tout le temps en train d’essayer de savoir « Comment réaliser ce putain de trait de liner !!!!! ». Et que je serais certainement incapable de reproduire 2 fois le même make-up tellement ma technique est approximative …

Savoir se coiffer plus vite que son ombre

Je bataille tout les jours pour avoir une chevelure qui ressemble à quelque chose. Alors quand je tente de faire une coiffure, même la plus simple, même une tresse !!!! C’est de suite le gros ouvrage ! Ça dure 3 heures, je transpire, je stresse, je m’énerve, je défais, je refais … bref un carnage !

8468788107_6a1b3ae1ea_o

Être connecté H24

J’aime bien les réseaux sociaux, j’y suis connecté et j’en ai dédié à mon blog mais je ne suis pas vraiment le genre de personne à poster la moindre de mes pensées ou la moindre photo que je prends. J’imagine que lorsqu’on commence à avoir une communauté cela doit un peu changer puisqu’il y a un échange, et que ceci entraine cela …

D’ailleurs quand je vois les compositions de photos sur Insta, je dois dire que je suis à la rue. Je n’ai pas tout ces petits objets pour mettre en valeur l’objet photographié ou ce mignon petit plateau joliment décoré qui fera un fond trop sympa. Non, moi j’ai juste ma table de salle à mangé en bois (qui est tellement vintage et récup que je l’aime d’amour), et tout un tas d’objet sans aucun rapport avec ce que je peux prendre en photos ici et que je ne saurais absolument pas comment disposer de tout façon …

Et puis, si je suis franche, je n’ai pas non plus des tonnes de trucs intéressant à raconter pendant mes journées (et encore moins quand je suis au boulot, sauf si vous voulez que je prenne en photo des médicaments …)

Summer fruit salad ingredients, strawberry, raspberry, cherry and blackberry, macro close up on white with copy space

Devenir un exemple par rapport à mon style de vie si healthy

Alors là désolé mais je crois que c’est vraiment le trucs dont je suis le plus éloigné … Même si j’achète quelques produits bios, que je consomme des fruits et légumes, que j’essaie d’utiliser des produits plus naturels et que j’aime les smoothies, mon mode de vie ne se limite pas à ça. J’aime manger de bons plats traditionnels français ou italiens, cuisiner des plats du monde, manger de la viande (même si je ne suis pas une grande carnivore), des produits industriels pas très clean, boire des bières et du bon vin, et faire en sorte de ne pas être à découvert à la fin du mois. Non parce que si j’avais les moyens je ne mangerais que des produits bios mais mon banquier m’a dit d’arrêter mes délires …

Alors même si je suis la 1ère a aimer les photos sur insta ou autre de plat healthy délicatement présenté, je n’aurais pas la patience de réaliser ce genre de chose lorsque je rentre affamée du boulot et que mon ventre à hurler à la mort pendant tout le trajet du retour !

Et pour ce qui est du sport, je suis trop feignasse.

2477249039_728eef2afc_o

Vous rendre jaloux avec la déco de ma maison trop cool

Je vis dans une maison, j’ai de la place, avec les années on a réussi à se meubler pas trop mal avec mon copain mais les 3/4 des trucs qu’on a on nous les a donné et souvent ce n’est pas coordonné …

Si vous vous attendez à voir sur mes photos une déco tout droit sorti d’un magasine, passez votre chemin. Comme on est en location on a pas encore décidé d’investir dans de l’ameublement. Il y des choses qu’on avait chacun avant de se connaitre, celles qu’on nous a donné et celles que les gens avaient jeté, qu’on a récupéré et relooké. Et franchement, on est pas si mal dans cette déco faite de tout et de rien.

Faire des photos dans des lieux toujours différents

Comme je l’ai dis souvent la semaine je bosse (enfin quand j’ai un CDD en cours), et le week-end j’ai tendance à resté chez moi … Je ne suis pas tout le temps aux 4 coins de la France ou du globe à me prendre en photos dans des décors toujours plus originaux. En plus, j’ai du mal avec le fait de me prendre en photo en public … donc ça complique vite les choses, puisque les gens sont PARTOUT !!!!

Alors il se peut que vous revoyez constamment les même arrière-plan sur ce blog. Désolé !

Voilà pourquoi je crois ne pas avoir les critères d’une grande blogueuse influente ! Mais cela ne m’empêchera pas de publier pour autant =)

Et vous, vous avez aussi remarqué des tendances sur la blogosphère ?

Quand le harcèlement est partout !

2008_0225février20080038

Depuis quelques mois, je lis, je vois et j’entends beaucoup parler du harcèlement. C’est un sujet qui sort un peu de l’ombre (enfin) et qui donne à réfléchir, à comprendre le pourquoi et surtout comment y faire face pour ceux qui le subissent. La majorité de ce que j’ai pu lire sur ce sujet traitait surtout du harcèlement scolaire. On a tendance à dire qu’une fois adulte les gens ne sont plus assez bêtes pour tenter de pourrir la vie de quelqu’un gratuitement … Et bien, je crois que c’est se voiler la face que de penser cela (même si la majorité des gens ne sont quand même pas dans ce cas là … et heureusement). J’ai donc eu envie de parler de quelques harcèlement que j’ai pu vivre, je n’ai pas toujours trouvé de solutions alors si vous en avez, partagez les en commentaire.

 

Les 1er contacts avec la vie professionnelles

Souvent, les tout premiers pas dans cette future vie professionnelles se font par des stages ou des apprentissages. Personnellement, j’ai souvent eu de la chance dans mes stages avec des personnes bien intentionnées qui essaient de te donner goût à ce futur qui t’attends. Mais je suis tombé 2 ou 3 fois sur des patrons (mon maitre d’apprentissage notamment dont je parle ici) ou même des employé(es) qui voyant un jeune collégienne ou lycéenne débarqué n’avaient pas d’autre but de se « défouler » sur moi. Ils ne m’apprenaient rien, prenaient un malin plaisir à me rabaisser, à me laisser à l’écart … alors que je n’étais que de passage dans leur entreprise, que je n’étais pas un danger pour leur poste, et que je ne demandais qu’à découvrir leur métier.

Je n’ai jamais compris pourquoi des adultes qui sont elle-même passé par là, ou qui ont des enfants qui vont y passer pouvaient agir de façon si négative à l’encontre d’un étudiant qui disparaitra de leur écran radar tôt ou tard (max 2 ans pour un apprentissage). Un besoin de se défouler gratuitement certainement … (et une victime tellement facile qu’il serait bête de s’en priver voyons !!)

 

SWSJe ne sais pas si vous connaissez le film Swimming with sharks mais Kevin Spacey y joue un grand patron de Hollywood qui fait subir à son assistant un harcèlement moral extrème ! Très bon film où Spacey est vraiment détestable dedans.

 

Les remarques dans la rue, lieux publics, …

Je l’ai déjà expliqué dans l’article sur mes 30 ans, je fais bien plus jeune que mon age, et je ne suis pas le genre de nana qui fait particulièrement peur (fluette, petite, et un air de merlan frit) … Au contraire !

Lorsque j’étais scolarisée, j’ai souvent eu les pénibles du lycée/collège, qui voyaient en moi une cible facile mais je m’en suis toujours plutôt pas mal tiré et finalement j’arrivais souvent à « sympathiser » avec ces personnes … Mais le fait est que si je rentre dans une rame de métro, et qu’un homme doit venir emmerder quelqu’un, je suis presque sûre que je vais être dans sa ligne de mire. Il y a surement marqué « Venez me faire chier, c’est gratuit ! Cible facile » sur mon front en lettres lumineuses … (j’ai pas encore trouvé le bouton OFF)

Je me souvient qu’il y a 5 ans, je travaillais dans une clinique se trouvant dans Toulouse, je devais prendre le métro pour m’y rendre. Mes collègues féminines qui utilisaient aussi ce moyen de transport, m’avaient demander de s’attendre le matin pour traverser le long couloir sous-terrain du métro … J’avais dis « ok » mais je ne voyais pas trop où étaient le danger tant il y avait du monde à cet endroit à l’heure où on embauchait. J’ai vite compris qu’une bande de jeunes « casse co**lles » barraient le passage à toute jeune femme passant par là et lui prenait la tête pendant 3 plombes, comme ça, pour s’amuser, voler 2 ou 3 trucs … Donc rapidement, j’ai décidé d’aller travailler dans de vieilles tenues pas vraiment féminines (baggy et sweat avec capuche sur la tête), je passais vite en regardant droit devant moi pour ne pas qu’ils croisent mon regard et que ça ne leur donne pas l’opportunité de m’adresser la parole ! Je ne pense pas que ça soit une vrai solution, mais à ce moment je n’ai trouvé que ça.

Il y a aussi cette soirée que j’avais passé dans un pub/ambiance, pendant mes années BTS. Je ne sortais pas pour trouver quelqu’un, mais juste pour me vider la tête de toutes ces choses sombres qui l’a remplissais. Alors pour ne pas envoyer le « mauvais message », je sortais habillé avec un haut manche longue, col ras de cou, de la plus grande simplicité … Comme ça pas de mal-entendu possible je pensais … C’était sans compter sur ces gars qui une fois avoir bu considère n’importe qu’elle fille comme une proie, et pense qu’elle ont toute forcement envie d’eux ! En sortant pour regagner ma voiture avec une amie, un type que j’avais refoulé après qu’il ai insisté plusieurs fois en se collant à moi tel une grosse limace dégueulasse, m’a reconnu alors qu’il était dans sa voiture … Moi et ma copine devions marcher peu pour arriver jusqu’à mon véhicule, alors il nous a suivi en nous insultant et en nous menaçant ! Il était tellement trash dans ces paroles et avait l’air tellement rôti que j’ai pensé qu’il était capable de n’importe quoi. Je me suis précipité sur une place rempli de monde et il nous a perdu.

 

fuckCe que j’ai envie de dire à ceux qui dérange ma tranquillité dans la rue.

 

Travailler avec des collègues agissant comme à l’école

Je pense que ça doit arriver aussi à tout le monde. Une personne qui vous prends en grippe alors qu’elle ne vous connait même pas. Ça m’est souvent arrivé au travail, je débarque à peine, je ne connais encore personne, et ma tête ne revient pas à quelqu’un

Le problème avec ce genre de personne, c’est que au lieu de ne pas vous parler, de ne pas s’occuper de vous, … elle va justement s’atteler à vous pourrir la vie chaque jour que vous passerez à travailler avec elle ! Pourquoi ?! Ça resteras souvent un mystère, peut-être est-elle frustrée de sa propre vie et trouve du réconfort à s’occuper de celle des autres pour qu’elle devienne aussi moisie que la sienne !

Avec ce genre de personne, ça peut aller des petites remarques mesquines, regards noirs et autres intimidations bidons digne d’une cours de récré de collège. Au plan machiavélique élaboré des nuits durant, avec des mises en scènes plus dingues les unes que les autres. Ou carrément, à la tentative de vous faire des coup bas au niveau du travail lui même, vous en donner plus, vous en donner moins, vous laisser faire tout le sale boulot, vous descendre auprès de votre supérieur, faire en sorte que vous vous plantiez.

Personnellement, pour avoir vécu ce genre de chose (et le vivre en ce moment d’ailleurs), jce que j’ai trouvé de mieux c’est l’ignorance pure et simple de cette personne et de ce qu’elle peut tenter contre vous. Ne rien montrer. Ne pas se donner en spectacle. Et surtout, assurer dans son boulot à coté de ça, pour qu’on ai rien à vous reprocher de pas lui tendre une perche qu’elle saisira sans aucun doute ! Je crois que c’est ce qui peut les énerver le plus, de ne pas fournir d’eau à leur moulin (vive les bonnes vieilles expressions héhé). Et finalement, au bout d’un moment c’est elles qui seront ridicules aux yeux des autres en s’acharnant sur vous gratuitement.

 

Bien-sûr, il y a encore bien d’autre formes de harcèlement, mais je ne les ai pas toutes vécu et mon article deviendrait un bouquin si je devais développer encore et tout les gens qui passeraient sur cette page finiraient par me jeter des cailloux ! Si vous vivez les même situations, ou d’autres dites le moi en commentaire et si vous avez trouvé des solutions aussi !

 

L’histoire ordinaire de mes galères avec le monde du travail

Aujourd’hui j’écris cet article un peu à chaud, parce que cette semaine s’accumule plusieurs faits dans ma vie qui me font un peu réfléchir à mon parcours et ma situation actuelle. Je ne pense pas être la seule dans ce cas et beaucoup de personne doivent connaître bien pire. Alors peut-être que certaines se reconnaîtront dans ce que je vais écrire ou trouveront un peu de réconfort dans le fait de ne pas se sentir seul dans leur situation.

ATTENTION ! Je préviens que j’ai pas mal écris donc ça va être un peu long à lire alors si tu veux prends toi de quoi boire et manger et puis met toi de la crème solaire si tu es dehors  ^^

Les joies de l’apprentissage

Il faut déjà savoir que je n’ai jamais été une bête de scolarité !! J’ai eu tous mes diplômes du 1er coup mais toujours de justesse (10 est mon chiffre porte bonheur sans doute …) malgré mes nombreux efforts.  Alors partant de ce fait et me rendant compte que j’avais besoin de me bouger plutôt que passer mon temps dans une salle de classe, je me suis lancé dans l’apprentissage.

Tu travailles, tu vas un peu en cours et en 2 ans c’est plié. Bonjour le monde du travail !!!

Encore faut-il trouver un patron …. Trouver un patron qui te formera et ne se servira pas de toi comme femme de ménage, … Trouver un patron qui te traitera avec dignité …

Pendant 2 ans, j’ai été « formé » (dans les fait il ne m’a rien appris DU TOUT) moi et une autre apprentie par un type qui nous avait embauché pour avoir de la main d’œuvre pas chère, qui ne n’avait confiance en personne (même pas en ces employés titulaires) et qui prenait un malin plaisir à te rappeler que « nous n’étions rien, que nous ne servions à rien » et ça même devant des clients… (bon lui il était petit, chauve, moche et marié à une vrai con**sse mais c’est pas pour ça qu’on lui en parlait à longueur de journée …)

Au bout d’un an, je me demandais pourquoi j’avais choisi cette formation, pourquoi ce métier, à quoi je servais, si il n’avait finalement pas raison de me trouver inutile … J’étais jeune, en pleine formation professionnelle, en recherche de repères et de motivation pour mon avenir. Comme le reste de l’équipe, j’ai fini par faire une forme de déprime et à prendre des anxiolytiques … J’en suis arrivé à un point où j’ai pensé en finir … avec tout ! Parce que je me sentais prise au piège de ce contrat, de cette formation et que je ne voyais pas d’avenir pour quelqu’un comme moi, je ne voulais pas avoir à subir d’autres patrons comme lui  … Heureusement, j’ai eu de la chance (et je me suis fait une belle frayeur) et je suis toujours là !

J’ai finalement eu mon examen surtout grâce à mon travail en cours et pas du tout grâce à ma formation au sein de l’entreprise.

https://media0.giphy.com/media/7N0dxx0I8rxZe/200.gifMoi lorsque je suis parti de mon lieu d’apprentissage et que g dis au revoir à mon patron, prête à m’expliquer !!!! Ahah

Diplôme en poche, 1ers boulots et révélation

Ma formation professionnelle était presque inexistante et j’étais tellement échaudée par ma vision d’un patron que j’ai mis 4 mois à trouver mon 1er travail. Ma confiance en moi était telle que lors des entretiens j’avais tendance à me sous estimer et à mettre en avant ce que je n’avais pas acquis plutôt que ce que je maîtrisais. En plus, j’avais la trouille de retomber entre les griffe d’un patron inhumain.

C’est là que j’ai eu mon 1er contact avec Pole emploi (et leur plate forme vocale), plutôt correct même si il ne fallait pas compter sur eux pour me proposer du travail dans ma branche (faut pas trop en demander quand même).

J’ai donc décidé de basculer du côté hospitalier de mon travail. Les connaissances requises sont les mêmes mais le travail est totalement différent (les conditions aussi puisque les horaires et les salaires sont plus avantageux).

Ma chance a été que j’étais disponibles de suite et très mobile. J’ai réussi à décrocher mes 1ers boulot grâce à ça malgré mon manque d’expérience. Alors je ne vous raconte pas la pression que je me mettais au départ pensant que j’allais être nullissime (comme mon maître d’apprentissage me le rabâchait souvent), que les gens allait me jeter des pierres, que j’allais devoir aller vivre en ermite au fin fond des Pyrénées, et qu’un contrat allait être mis sur ma tête pour abattre l’inutile que j’étais.

Alors je me suis mis un peu la pression, j’étais hyper concentrée sur tout ce qu’on me disais (pour palier mon incompétence). En plus l’équipe était en sous effectif alors je devais gérer 2 ou 3 nouveaux poste pour moi à la fois en étant presque seule toute la journée…

Et là SURPRISE !! Dès les 1er jours, je reçois des compliments !!! DES COMPLIMENTS !!! Sur mon boulot !!! Tellement que je n’y croyais pas, j’avais du mal les prendre au sérieux … Et pourtant c’était unanime !

Je travaillais plus ou moins mais j’avais quand même besoin du chômage pour que mes revenus soit suffisant pour payer mes frais quotidiens (loyer, bouffe, et tout ce qui va avec …).

Je passe sur les détails mais ensuite, j’ai eu 2 autres remplacements toujours en milieu hospitalier. Et les réactions étaient toujours très positives ! J’ai pris confiance en moi, j’ai enfin compris quels étaient mes atouts et que je pouvais intéresser des employeurs ! Oui, MOI, l’apprentie inutile !!! J’ai compris que mon maître d’apprentissage n’était qu’un type aigri (oui en plus d’être petit chauve, tout ça …) qui trouvait son bonheur dans le fait de rabaisser les gens (un tocard en somme !).

https://media2.giphy.com/media/MGcPtfsD8L5Kw/200.gifAprès avoir reçu mes 1er compliments, un danse s’imposait

Mon boulot actuel, de l’espoir à la désillusion

Je travaille depuis 5 ans dans la même clinique. Je suis remplaçante donc en CDD.

Au fil du temps, je me suis formé et je suis devenu très polyvalente. Je suis la remplaçante la plus formée de toute celle qui ont travaillé dans ce service (mis à part les titulaires bien sûr). J’ai souvent dépanné au pied levé des absences imprévu, je fais 80km par jour pour travailler, je n’ai jamais fait de caprice sur mes horaires variables et parfois mes plannings surchargés pour remplacer 3 poste à la fois, je ne demande jamais d’aide et en général j’arrive à boucler mes journées seule en temps et en heure … Je ne me considère pas du tout comme une bête dans mon boulot mais je pense avoir fait mes preuves !

Mais depuis quelques temps, cette clinique a été racheté par un gros groupe qui n’a donc pas vraiment une politique salariale mais plutôt économique. Il n’y a donc plus que moi pour faire les remplacements au sein de mon service (alors qu’avant on était au moins 2) et les conditions imposées par le groupe pour accepter la présence d’un remplaçant font que mes périodes de travail deviennent de plus en plus courte et rare.

La plupart de mes collègues titulaires sont rentré dans cette clinique de la même façon que moi et ont été titularisé plus ou moins rapidement. Mais je crois que pour moi c’est rapé … Malgré le fait que nos nouveaux dirigeants souhaitent agrandir l’activité, ils tentent quand même de réduire les effectifs par tous les moyens.

Après 5 ans de bons et loyaux services, je crois que je vais devoir de nouveau me relancer dans la recherche d’emploi ou même une nouvelle formation …

Mon retour chez Pole emploi, mon grand amour !!!

Après avoir enchaîné 2 remplacements de congé maternité de un an chacun à temps complet, je me suis réinscrite au Pole emploi le 13 janvier.

Depuis je travaille plus ou moins et pas toujours à temps complet … et je aujourd’hui 28 mai, je n’ai toujours pas touché l’allocation chômage auquel j’ai droit !

Pourquoi ? Parce que la personne qui gère mon dossier n’arrivais pas calculer cette allocation et ne me l’a expliqué que 3 mois après mon inscription parce que je demandais à comprendre pourquoi je ne touchais toujours rien …

Pas de chance pour moi, je suis tombé sur une personne qui attendait que je lui trouve moi-même la solution … Malheureusement, je n’ai pas prévu de me reconvertir en conseillère Pole emploi ! Dommage, visiblement il y a des places à prendre !!!

Pour les offres d’emploi, la seule qu’il m’ont proposé pour le moment est dans le milieu où j’ai fait mon apprentissage (ça fait juste 5 ans que je ne fais plus ce genre de boulot) et encore plus loin que là où je travaille actuellement. Tout ça alors que j’ai bien précisé lors de mon entretien avec mon conseiller que je voulais rester en milieu hospitalier et que mes 80km que je fais par jour sont le maximum que je peux m’imposer (parfois c’est imite niveau fatigue sur la route alors je ne vais pas jouer avec le feu).

 

Voilà je vais m’arrêter là pour cet article ! Si tu es arrivé au bout, félicitation parce que j’ai écrit un vrai bon gros pavé ! J’en avais besoin et j’ai créé ce blog pour ça ! Pour me permettre de vider mon sac parfois, pour qu’il me serve de défouloir aussi ! Je ne veux pas me faire plaindre loin de là, il y a des gens dans des situations bien plus compliqué que moi mais je trouve qu’on en parle pas assez ! Parce que lorsque quelqu’un ne trouve pas de boulot dans l’esprit collectif c’est forcément il n’y met pas du sien, ou qu’il fait le difficile, ou qu’il veut vivre aux crochets de la société … Je trouve dommage de juger tout le monde de la même façon sans savoir et sans empathie.

N’hésitez pas à me faire part de vos expériences maintenant que je vous ai livré la mienne !

J’aime me maquiller … mais je suis myope !

https://media1.giphy.com/media/kUzARnuvFsaJy/200.gif

Voilà BAM mon titre plante bien le décor je crois ! Et je suis tellement myope que rien que l’espace entre moi et mon miroir (à cause de ce satané lavabo !!!!!!!!) est trop éloigné pour que je me vois en HD ! Le problème, c’est que j’aimerais parfois faire des make-up précis au niveau de mes yeux, et c’est là que ça se complique fortement. Alors j’ai recours à tout un tas de solutions plus ou moins efficace en fonction du temps, de mon niveau de fatigue, de la force du vente et du taux d’humidité dans l’air

2015-05-19_15_13_42

Se coller au miroir pour distinguer quelque chose

Oui c’est assez logique ! Mais bon le matin, je suis pas réveillée, je dois pas trop traîner si je veux pointer à mon boulot à l’heure et pas faire mes 40 km de route comme une dingue avec le stress au niveau max … et franchement, batailler entre ma vue pourrie, mon lavabo et ma taille de naine ne m’aide pas gagner du temps DU TOUT !

 

2015-05-19_15_17_55

Choisir du bon matos !!!

Évidemment, j’ai testé des produits pour le make-up des yeux sous toutes les formes, toutes les matières, tout les prix … Autant vous dire que je suis à l’affût de la moindre nouveauté qui pourrait me faciliter la vie et me permettre d’obtenir un résultat précis sans épuiser mon capital concentration de la journée à chaque fois ! Liner feutre, pinceau, en pot, crayon, khôl, … je crois que j’ai à peu près tout essayé, et ce que je maîtrise encore le mieux c’est le liner feutre et le crayon yeux (un combo des 2 en fait).

Mais bon, je continue de guetter les nouveautés avec beaucoup d’espoir !

DSC_1694Bon ce matin là j’ai préféré ne pas lutter

Capituler

Et oui, parfois quand ça veut pas … Alors quand, je sens que c’est pas le jour ou que ma session make-up commence mal (vous savez ces matins où vous êtes à la bourre, que vous n’arrivez pas à émerger et que tout ce que vous touchez fini par terre …) (non mais franchement, y a pas que à moi que ça arrive !!!? Si ?), donc dans ces moments là je dis :

« Ok ! c’est bon je pose mon flingue mon liner et je vais pendre un fard classique tout dou-ce-ment !… Ne tirez surtout pas !!! »

C’est pas mal non plus ! C’est un peu ma façon de lâcher prise parfois …

 

J’imagine que je ne dois pas être la seule à avoir une « bête noire » en make-up ! C’est quoi la votre ? Et quels sont vos solutions ? (Je suis preneuse de tout les conseils possibles !)

J’ai 30 ans sans en avoir l’air

Le 7 avril j’ai eu 30ans, et pourtant je n’ai pas vraiment la vie d’une trentenaire tel que beaucoup la conçoivent…

Quand tu es gamin tu crois que les gens de 30 ans sont de vrais adultes accomplis (à la limite vieux), avec la vie de famille, la carrière pro bien installée et les marques du temps qui commencent à apparaître doucement mais sûrement.

Le problème c’est que beaucoup de personnes restent avec ces idées bien encrées dans leur tête. Du coup, quand tu ne reproduis pas de parfait schéma, tu deviens un vilain petit canard et tu passes ton temps à les entendre te rabâcher les même choses. Petit florilège de remarques que je peux entendre :

Quoi t’as 30 ans et t’es pas mariée/pacsée ?! Non mais allo quoi !

https://i1.wp.com/media.giphy.com/media/GLwHsHqGRLQaI/giphy.gifMoi après une leçon de morale sur ma vie sans mariage …

Je vais être honnête, je suis une grosse angoissée de la vie ! Et le fait de m’engager officiellement dans quoi que ce soit donne lieu à de long moments de réflexions à imaginer tout un tas de scénarios (1 scénar à la minute, c’est mon concept). J’ai facilement la sensation de me retrouver coincé…

Et le mariage pour moi c’est surtout un contrat en fait … Sans remettre en question la personne avec qui je vis, ni l’amour que je lui porte … je n’ai aucune envie d’aller signer un papier pour « officialiser » tout ça ! D’ailleurs cette notion d’officialisation veut bien te dire :

« Si tu te marie, tu seras dès ce moment pieds et points liés pour le restant de tes jours »

Perso, ce genre de pensées m’étouffe un peu et puis je n’ai pas besoin qu’on m’attache fermement me mette la bague au doigt pour pas aller voir ailleurs ou avoir confiance en mon cher et tendre LoLic.

 

Si à 30 ans t’as pas d’enfants, t’as raté ta vie !

https://i1.wp.com/media.giphy.com/media/1460VY4R9MnllK/giphy.gifÇa pourrait être moi … Mais non en fait !

Alors ça franchement, c’est le truc avec lequel on me bassine le plus souvent !!! La plupart des personnes que je connais maintenant ont des enfants et ne comprennent pas POURQUOI je ne ressent l’envie folle d’en avoir aussi …

PARCE QUE MOI CA NE ME FAIT PAS RÊVER !!!

Non mais sans blague, je suis contente pour eux, mais leur vie de famille ne me fait pas rêver du tout !!! Sans parler de ceux qui limite regrettent leur vie pré-bébé parfois … Moi ma vie me va plutôt pas mal comme elle est donc je n’ai pas vraiment envie d’en changer.

De tout façon, je n’ai jamais été de celle qui adorait les bébés plus jeune et qui se voyait marié avec un tas de mômes … Et aujourd’hui encore, je ne me jette pas dessus quand je vois un enfant. Évidemment, je suis TOUJOURS celle à qui on veut faire tenir le bébé « ça va te donner envie d’en faire » ! Ouai tu parles, je crois qui ça me file plutôt envie de courir vite et très loin …

Mais pour dire comme dans l’esprit collectif ne pas vouloir d’enfant est mal vu, une collègue m’a dit un jour : « Oh mais tu es méchante en fait pour ne pas aimer les enfants ». Carrément !

Et puis, être enceinte, porter un bébé en moi, tout ça m’a toujours fait SUPER flipper ! Je ne sais pas si ça vient des récits (douloureux) de ma mère concernant ces grossesses (notamment celle me concernant) … mais je crois que si un fœtus décide de squatter 9 mois mon bidon, je vais avoir l’impression qu’un drame va se produire, paniquer, faire des crises d’angoisses, et surtout prendre la tête à tout le monde … Bizarre vous dites ???!

Bien-sûr je ne dis pas que je n’en voudrais jamais parce que j’estime que vouloir un enfant doit partir d’une envie profonde et qui sait … un jour peut-être  …

 

Ma chériiiiie !!! A 30 ans, il te faut un look de FEMME !!! Magnifaïïïk !!

https://media2.giphy.com/media/pNa13qTbdFGa4/200.gifBah quoi il est distingué mon look !

Bon alors déjà il faut savoir que physiquement, on me donne plus 20 ans que 30 ans … Le temps passe mais je fais toujours très gamine. Dans ma famille on est un peu tous frappé par ce sortilège !

Du coup, j’ai moi-même tendance à imaginer que tout le monde est plus vieux que moi. Et forcement, même si j’essaie d’éviter certains vêtements un peu trop « ado », je ne m’habille pas pour autant comme une « femme » digne de ce nom !!!

Et puis sur une personne qui fait très jeune comme moi autant dire que dès que je met une paire de baskets, un jean et un t-shirt, on croit que je rentre des cours et que ma mère va surgir … Mais tant pis, parce que j’adooooore mettre des baskets, des jeans, des trucs un peu défoncés aussi, …

En tout cas, ne comptez pas sur moi pour m’habiller de façon un peu trop stricte … Lorsque j’étais au lycée, on nous obligeait à venir de temps en temps en tenue blazer+jupe noir stricte ou pantalon droit. Et je me trouvais assez ridicule mais bon le bac à la fin de l’année tout ça … et on nous fait faire n’importe quoi !

 

DSC_1671Moi, 12 ans et demi et maquillée pour faire plus GRANDE !!

 

Voilà une petite liste non exhaustive des remarques qu’on peut me faire. Sans compter le fait que je n’ai pas de situation pro stable autant dire que je suis du pain béni aux mauvaises langues … Mais ça me fait marrer moi ! Et je crois qu’il vaut mieux.

Et vous, vous en êtes où à 30 ans ?